Derniers articles

  • Les sacs Chanel

    19 juin 2013, par Celine

    Les accros du sac vont être heureuses cette année : il va y avoir du nouveau, de l’original, du jamais vu. Et pas n’importe où : chez Chanel. En effet, Karl Lagerfeld a décidé de revisiter pour nous le fameux 2-55. On sait qu’il a toujours aimé détourner des objets, mais là, il fait vraiment preuve de la plus grande originalité.

    Il semblerait que nous sommes toutes des femmes pressées, ou simplement agacées de rater tous ses appels car le temps qu’on trouve notre portable, il ne sonne plus ! Alors Lagerfeld a imaginé un nouveau 2-55 en plexiglas, compartimenté, qui nous permet de voir toutes nos affaires même sans ouvrir le sac !

    Génial, non ? Malheureusement, il semblerait que cette petite révolution restera sans doute au stade du concept, et ne sera pas commercialisée. Dommage pour toutes celles qui imaginaient déjà s’en faire un sac de cours...

    Mais pas de panique mesdames, un autre nouveau modèle du 2-55 sera disponible dans la nouvelle collection Chanel et, s’il est dans un style tout à fait différent (sorte de petit cartable à porter sur le dos), il n’en est pas moins absolument charmant.

  • Inès de la Fressange et Gaultier

    17 juin 2013, par Celine

    Jean Paul Gaultier, pensait-on, ne nous surprendra plus, dans le sens où l’on sait qu’il va être surprenant dans ses défilés. En effet, le créateur a toujours aimé allier défilé à spectacle, faisant de toutes ses présentations un véritable show qui laisse sans souffle ; il s’agit presque à chaque fois de véritables performances.

    Cette fois encore, pour la présentation de sa dernière collection Haute Couture, le défilé est magnifique et novateur, il nous raconte une véritable histoire. Bon, mais aussi et surtout, la guest star est bel et bien Inès de la Fressange ! Et quel bonheur.

    Tout d’abord, ethiquement parlant, ça fait tellement plaisir de voir cette belle femme prôner ses 50 ans sur un catwalk !

    Et puis, il faut dire qu’elle n’a rien du tout à envier à ses cadettes ; au contraire : voici de l’allure, de l’élégance, de la distinction comme on n’en voit plus que rarement de nos jours. En fait, on ne voit plus un modèle mais bel et bien… une femme.

  • Aurélie Bidermann

    17 juin 2013, par Celine

    Aurélie Bidermann est une créatrice de bijoux connue pour ses bijoux insolites, sortes de gri-gri rendus précieux autant par les matériaux utilisés pour leur réalisation que par l’histoire qu’ils véhiculent.

    En effet, cette étudiante en histoire de l’art a parfait sa formation par un stage à l’école de gemmologie d’Anvers et des cours de dessin technique avant de parcourir le monde à la recherche de l’inspiration et de pierres précieuses.

    Aussi, dès qu’elle a créé sa marque éponyme en 2003, ses premiers bracelets porte bonheur ont connu un grand succès. Et depuis la création de ses "Charms", la jeune femme ne cesse de surprendre en réalisant des bijoux empreints de poésie.

    Et tout en ayant recours à des procédés innovants comme celui de couler des insectes dans de l’or, son travail artisanal se veut respectueux de la nature.

  • Sandra Backlund

    15 juin 2013, par Celine

    Depuis ses débuts, la jeune suédoise, diplômée de la Beckams School of Design, Sandra Backlund avait décidé que ses créations ne seraient pas mises en vente. En effet, elle confectionne des pulls uniques, faits main, qui sont une architecture à eux seuls, bijoux de perfection et de précision.

    Alors, il semblait peu concevable de pouvoir reproduire ces mailles en série : où trouver des machines assez performantes pour cela ?… Du coup, les modeuses se déséspéraient : quel supplice en effet, de voir des mailles aussi magnifiques, et de ne pas pouvoir les porter !

    Mais heureusement, c’est là qu’intervient White Club, une association qui se charge de mettre en relation jeunes créateurs et manufactures à la hauteur de leur talent : grâce à elle, Sandra Backlund s’associe à Maglificio Miles, dont la spécialité est la maille.

    Ils n’en sont pour l’instant qu’au stade de test, avec une collection capsule d’uniquement 4 modèles, mais le test est extrêmement convaincant : les 4 pièces ont non seulement gardé toute leur beauté, mais sont aussi plus « portables » grâce à une laine plus légère ! Donc, tous les espoirs sont permis…

  • Les colliers de l’été

    15 juin 2013, par Celine

    Que les jeunes modeuses fâchées avec leur compte en banque se réjouissent : cet été, on découvre une nouvelle tendance réjouissante pour les porte-monnaies : le collier made in home ! En effet, il semble loin le temps des bijoux forcément hors de prix, faits de matériaux précieux, nécessitant un travail d’orfèvrerie très précis...

    Comme on peut le voir dans les défilés printemps-été 2013, le « it » collier semble aller vers le style atelier confection. A titre d’exemple, le « collier bouquet » confectionné par Consuela Castiglioni pour Marni, ou les sortes de fils noirs et roses emmêlés de Marc by Marc Jacobs : ça semble tout bête, et ça nous donne de bonnes idées...

    Alors, allons vite faire un saut à la Droguerie, se munir de fils, de boutons en tout genre, et laissons aller notre imagination ! La règle à respecter, si l’on veut coller au plus près avec la tendance, sera de faire gros et près du cou. En effet, l’époque des sautoirs semble révolue... Donc, à vous maintenant !

    PS : Les moins courageuses pourront profiter des soldes été 2013 pour faire du shopping à bas prix !

  • Monoprix et Erotokritos

    11 juin 2013, par Celine

    On connaissait le principe de masstige depuis quelques temps maintenant ; en effet, depuis plusieurs années, l’enseigne suédoise de prêt-à-porter cheap H&M invite en guest star des créateurs de son choix tels que Karl Lagerfeld pour exposer une collection capsule, permettant à la jeune fille sans le sous lambda de découvrir, et de pouvoir s’offrir, des vêtements griffés.

    Et bien, ce printemps, c’est Monoprix qui s’y met, avec un créateur que tout le monde sera ravi de voir en rayon : Erotokritos Antoniadis. Et, évidemment, la chose intéressante est que les prix à Monoprix seront moins élevés que dans les boutiques de la griffe. Alors, ça vaut vraiment le coup d’aller jeter un coup d’œil.

    La collection Monoprix se compose d’un ensemble noir veste manches 3/4 et pantalon slim, 2 robes fluides, un haut rose aux bretelles fantaisie, et d’un manteau camel, pour les femmes ; à quoi l’on peut rajouter quelques articles pour la gente masculine, tels que des polos, cardigans, et bermudas.

  • Carine Roitfeld, l’interview

    11 juin 2013, par Celine

    Dans une interview donnée au magazine en ligne Style.com, Carine Roitfeld revient sur ce qui l’a poussée à démissionner de son poste de rédactrice en chef de l’édition française du magazine américain Vogue.

    C’est ainsi que cette journaliste considérée comme une des personnes les plus influentes du monde de la mode confirme avoir souhaité quitter ce poste après dix ans de bons et loyaux services pour se consacrer à des projets personnels.

    En effet, l’ex rédactrice de Vogue travaille actuellement à la rédaction de sa biographie qui devrait paraître en Octobre, avec l’aide d’ Olivier Zahm et Alex Wiederin. Par ailleurs, l’interview de Carine Roitfeld révèle que la jeune femme dit vivre une expérience inédite en n’assistant pas, pour la première fois depuis longtemps, aux shows de la fashion week new-yorkaise actuelle.

  • Halston, le défilé

    10 juin 2013, par Celine

    A New York, c’est le temps de la fashion week, avec ses flopées de défilés. Et pourtant, certains créateurs ont décidé de bouder les podiums cette année, pour se tourner vers d’autres options alternatives.

    C’est le cas de Halston, qui a envoyé le 13 février derniers dans toutes les boites email des journalistes et acheteurs potentiels, une vidéo présentant sa nouvelle collection. Bon, l’idée n’est pas inédite, bien sûr, s’inscrivant dans la lignée de Stefano Pilati par exemple qui procède par vidéo depuis quelques temps.

    Mais ici, Halston a pris le parti de profiter de la vidéo pour ne pas présenter la collection comme une défilé, mais de mettre directement le vêtement en situation dans des petites scènes ma foi très agréables à regarder (Dree Hemingway, mannequin égérie de la marque, y est pour quelque chose !).

    Seul problème : cette vision furtive des vêtements ne permet pas de réellement les voir sous tous leurs angles et de faire son choix. Alors Halston enverra incessamment aux mêmes adresses que pour la vidéo, un look book récapitulatif.

  • La coupe au carré d’Arizona Muse

    10 juin 2013, par Celine

    La coiffure adoptée par telle ou telle star fait souvent des émules. En effet, la frange portée par Kate Moss ou la coupe "Rachel" de l’héroïne de la série Friends, ont inspiré beaucoup de leurs admiratrices.

    Aujourd’hui, le même phénomène pourrait se produire avec le carré légèrement rétro qui sied parfaitement à la jeune mannequin américaine Arizona Muse. Cette dernière est devenue l’égérie de Miuccia Prada et de Stefano Pilati et c’est avec une élégance naturelle et désinvolte qu’elle assure les campagnes de publicité printemps/été des maisons Prada et Yves Saint Laurent coiffé de son carré Arizona Muse.

    Et on peut remarquer que ses cheveux coupés au carré et légèrement ondulés évoquant les années quarante, accentuent le chic des tenues qu’elle présente.

  • Sarah Jessica Parker lance sa marque

    4 juin 2013, par Celine

    Il a des personnages de séries TV qui deviennent tellement mythiques, que le public a tendance à confondre le personnage avec l’acteur/actrice qui l’incarne. C’est un peu le cas pour Carrie Bradshaw, incarnée par l’actrice Sarah Jessica Parker, personnage de la mythique série « Sex and the City ».

    Carrie est un personnage haut en couleurs, image même de la femme moderne, libérée mais romantique, amusante et décomplexée, qui sort tous les soirs dans les endroits les plus branchés de NYC avec sa bande de copines célibataires. Bref, tout pour nous plaire.

    Et, qui plus est, Melle Bradshaw a, à sa manière, révolutionné l’univers de la mode new yorkaise, et est devenue une icône de mode, étant habillée avec le plus grand soin par la designer de génie Patricia Fields. Celle-ci crée un nouveau genre, atypique, branché, à la fois sophistiqué et désinvolte, qui n’hésite pas, par exemple, à assortir une robe de cocktails avec des tongues.

    C’est pourquoi, quand on a su que SJP allait sortir la 1ère collection de sa nouvelle marque « Bitten », notre 1ère réaction fut de lui faire confiance. Mais la fashionista de la série a-t-elle aussi bon goût que son personnage ?… Nous le découvrirons bientôt…

0 | 10 | 20 | 30 | 40