Derniers articles

  • Carine Roitfeld decryptée

    4 juin 2013, par Celine

    Mais qui est donc Carine Roitfeld ? La question reste posée. La rédactrice en chef du Vogue US est de moins en moins une énigme : Anna Wintour s’est vue consacrer un premier film dépeignant son personnage et son univers : « le diable s’habille en Prada » ; et il paraîtrait qu’un deuxième long métrage : « the September issue », est sur le point d’approfondir la question Wintour.

    De plus, sa vie professionnelle et personnelle n’est pas réellement énigmatique, car elle ne pose pas véritablement de chasse gardée sur la question. Mais son homologue française n’en finit pas d’intriguer de par son aura mystérieux .

    La presse people désespère de glaner des informations sur sa vie, mais les seuls clichés d’elle sont pris lors de ses apparitions publiques. C’est pourquoi CNN, la chaîne américaine, a décidé de lui consacrer une série de 4 reportages à l’occasion de la prochaine fashion week.

    Si nous sommes ravis de constater que notre Carine Roitfeld nationale intéresse outre Atlantique, on ne peut s’empêcher de se demander pourquoi les journalistes français n’y ont pas pensé aussi ?…

  • Le retour de Rochas

    3 juin 2013, par Celine

    On ne le sait pas forcément, mais l’activité première de Rochas fut bien, historiquement, le prêt-à-porter, et non pas les parfums. En effet, son fondateur, Marcel Rochas, monta en 1925 une maison de couture place Beauvau, qui d’ailleurs eut tout de suite beaucoup de succès, car Marcel était très novateur, le 1er par exemple à imaginer des accessoires faits sur mesure pour porter avec ses vêtements.

    Il créa aussi des basiques portés encore maintenant, tels que le manteau ¾ et la canadienne. Ce n’est qu’en 1936 qu’il crée son 1er parfum : il dit : « on doit sentir une femme avant même de la voir. » ; et en 1944 son parfum « Femme » est un vrai it. Marcel Rochas et Albert Gosset créent la société Parfum Rochas.

    Ayant une santé déclinante, Marcel décide de fermer la section couture de Rochas en 1955, qui ne rouvrira ses portes qu’en 1989, avec à sa tête un styliste irlandais du nom de Peter O’Brien. Mais ce n’est qu’en 2002 que Rochas retrouve son succès et sa qualité d’antan, avec le créateur Olivier Theyskens.

    Alors tout le monde fut surpris quand de nouveau, en 2006, Rochas déclare arrêter la couture… Mais le voici de nouveau de retour !

  • Coiffures 2013 : les tendances

    3 juin 2013, par Celine

    Rien n’est plus agaçant que de découvrir une garde-robe superbe lors des fashion weeks, et de savoir qu’il va falloir attendre la saison prochaine pour pouvoir voir en magasin les nouvelles tendances découvertes...

    C’est encore le cas cette année, avec la fashion week new yorkaise. Alors, faute de mieux, on se rabat sur une coupe de cheveux 2013, pour s’en inspirer. Alors, quel est le nouveau "hair code" ?...

    Il semblerait que l’ère des cheveux vraiment longs est un peu passée de mode, les tops affichent plutôt des carrés mi-longs, qui leur donnent une allure fraîche. Le blond, par contre, est plus que jamais de mise, comme on peut le voir sur Alyona Osmanova ou Ali Stephens.

    La frange va très bien à Caroline Trentini, mais nous ira-t-elle ?... Et quant à la coupe au bol d’Irina Lazareanu, nous ne l’oserons jamais. Alors, pourquoi pas simplement jouer avec la manière de nos cheveux, en les gaufrant, les frisant, les crêpant, ou les glossant ? Cela semble moins risqué !

  • Erotokritos

    2 juin 2013, par Celine

    On connaissait déjà la marque Erotokritos : du nom de son designer chypriote Erotokritos Antoniadis, jeune homme discret qui passe la moitié de son temps à Chypre où se situe son atelier de confection, cette griffe nous a toujours charmé pour son style technicolor, ultra moderne, mais en même temps très féminin ; et ceci, depuis sa création en 1994.

    C’est un vrai festival de couleurs, et les yeux sont ravis à chaque défilé, comme par exemple à l’ouverture de la fashion week à Athènes.

    Alors quel bonheur d’apprendre qu’une petite nouvelle est née ! Elle s’appelle Eros, sera la ligne bis de Erotokritos, avec le même style, les mêmes valeurs, avec toutefois des coupes un peu plus jeunes, plus modernes, et plus simplistes.

    Mais surtout the point is : cette deuxième ligne est moins chère que sa mère ! Alors, nul doute qu’ Eros va être à l’origine d’un raz-de-marée vers les points de vente parisiens, et d’ailleurs…

  • Les leggings en laine

    2 juin 2013, par Celine

    Depuis quelques saisons déjà, les leggings sont descendus dans la rue et sont un must have fashion. Ils sont déclinés dans de nombreuses matières, mais nous aurons une petite préférence pour ceux en laine.

    En effet, la dernière collection d’Isabel Marant nous les a rendu familiers, et plus que désirables. On les aperçoit à plusieurs reprises, au milieu de pièces fortes, conçues pour des amoureuses de la vie, dans un univers à la fois romantique et citadin, à la fois bohême et actuel.

    Nous sommes donc tombés amoureux de ces leggings en laine, parfois également appelés jegging, plus casual que ceux en vinyle par exemple, et portables à tout âge. Malheureusement, ceux d’Isabel Marant, s’ils sont magnifiques, ne sont pas accessibles à moins de 140 euros...

    Mais consolons nous, on pourra sans problème en trouver à toute enseigne : Bleuforêt, American Vintage, ou même Kiabi (pour 6 euros !) en proposent leur version.

    Nous pourrons donc les porter cet automne, un peu larges ou ajustés, ou bien même en lieu et place d’un slim. Ils seront parfaits avec notre longue liquette, ou notre mini robe en laine...

  • Katie Holmes

    28 mai 2013, par Celine

    Née en 1978 dans l’Ohio, Katie Holmes dut très jeune déjà satisfaire les désirs de ses proches : sa mère voulait à tout prix qu’elle soit mannequin, elle prit donc des cours de maintien, et participa à des concours de mode.

    C’est d’ailleurs à l’occasion de l’un d’eux qu’elle est remarquée par un imprésario qui la pousse à participer au casting d’un film de Ang Lee : « The ice cream » : elle décroche le rôle ; elle commence à être remarquée, et on lui propose même le rôle de Buffy contre les vampires, qu’elle refuse, voulant terminer ses études.

    Mais, quelques temps plus tard, elle tente sa chance au près du scénariste de Scream qui lance alors une nouvelle série, et elle obtient le rôle de Joey dans « Dawson’s Creek ». C’est le début des « années Dawson », qui dureront jusqu’en 2003. Parallèlement à la série, elle tourne dans plusieurs films, dont « Batman begins », qui la révèle enfin en tant que femme.

    A présent, elle semble s’être découvert une passion pour la mode, mais on ne peut s’empêcher de se demander s’il choisit d’un goût personnel, ou bien s’il n’y aurait pas plutôt du Victoria Beckham là-dessous ?…

  • Le sous pull

    28 mai 2013, par Celine

    Comme on a pu le remarquer dans les récents défilés, le sous pull semble toujours indétronable. En effet, il fut encore un basic de cet hiver, qui peut se porter chic (style working girl un peu nostalgique des années 80), ou casual (avec une chemise écossaise, un denim ou une doudoune par exemple).

    Sa simplicité a encore séduit un grand nombre de créateurs, tels que Yves Saint Laurent ou Louis Vuitton, qui misent sur l’association avec le pantalon carotte et l’accessoirisation.

    On peut encore citer Marc Jacob, qui présente un ensemble sous pull – pantalon 80’s surmonté d’un gros bijou et qui joue sur le contraste de matières ; mais aussi Stefano Pilati, qui travaille uniquement sur la coupe et le volume d’un ensemble complètement noir.

    Présenté de cette manière, le sous pull a presque la même vocation qu’un haut de mousseline fragile : sexy mais sans fioritures. Mais il peut aussi faire fi de toutes règles et protocoles, comme chez Lacoste ou Paul Joe, sous une liquette à carreaux ou une mini jupe corolle.

  • Isabeli Fontana

    23 mai 2013, par Celine

    Le Brésil semble être une fontaine intarissable en beautés fatales ; et notre coup de cœur est Isabeli Fontana. La jeune femme de 25 ans dégage sur les podiums une sensualité, un charme et une élégance féline toute particulière.

    Et elle n’en est pas à ses débuts : 10 ans déjà qu’elle exerce. En effet, dès l’âge de 13 ans, elle participe au concours Elite de Sao Paulo où elle va jusqu’en finale, puis elle entame une carrière à Milan.

    Et à 16 ans à peine, elle est repérée par la célébrissime griffe Victoria’s Secret, et c’est le véritable coup médiatique qu’il lui fallait pour lancer sa carrière : en effet la marque s’est engagée à n’engager que des filles de plus de 21 ans : polémique, scandale…

    Grâce (entre autres) à ça, en 2000 c’est l’ascension pour la belle : elle fait la couverture des plus grands magazines, défile pour Jean Paul Gaultier et Givenchy, et devient la nouvelle égérie d’Hermès.

    Parallèlement à une vie professionnelle trépidante, elle ne chôme pas non plus en ce qui concerne sa vie privée : cette toute jeune femme a déjà à son actif 2 divorces et 2 enfants. Et on lui tire notre chapeau pour sa ligne immuable… Malgré tout, Isabeli prévoit une éventuelle reconversion, et ce serait peut-être dans l’Art Dramatique.

  • Le pantalon large

    23 mai 2013, par Celine

    Les personnes averties qui se sont rendues à New York pour assister à la Fashion Week et admirer les premiers shows du printemps/été 2013 ont délaissé les slims et jupes courtes au profit de pantalons larges.

    En cela, elles ont suivi la tendance initiée cet été par des griffes telles que Céline, Theysken’s Theory ou Tommy Hilfiger.

    Ainsi, ce pantalon large, soit à pinces, soit froncé à la taille pourrait devenir une pièce phare de nos garde robes.

    Toutefois, son port n’est pas aisé et pour ne pas avoir l’air négligé, il faudra savoir jouer élégamment avec les proportions en associant, par exemple, à un pantalon vraiment large et très long, un haut court et près du corps.

  • Chloé

    18 mai 2013, par Celine

    Chloé est une marque qui a fait ses preuves depuis les années 1950, date de sa création. Pourtant, elle connut des moments délicats.

    Gaby Aghion, égyptienne habitant dans le Paris des fifties, n’aime pas le new look Dior du moment, avec ses tissus rigides et ses coupes structurantes ; alors en 1965 elle présentera sa collection, sous le nom de Chloé, composée de tenues souples, près du corps, douces et agréables.

    C’est un buzz. Pendant quelques années, la marque pérennise, Aghion s’entoure de jeunes créateurs pour rester au plus près des nouvelles tendances. Mais avec le départ du jeune Karl Lagerfeld en 1983, Chloé s’effondre, et Karl est de nouveau appelé à la rescousse.

    Comme précédemment, son style bohème chic sut sauver la griffe. Puis en 1997, c’est l’arrivée de Stella McCartney, fraîche, décalée, romantique, qui mène Chloé jusqu’à la gloire internationale.

    Elle est remplacée par son amie Phoebe Philo, dans le style girly chic, qui trouve une continuité dans les collections qui se suivent, et crée la fameuse idée du sac phare que l’on retrouve dans chaque défilé.

    Quelques années plus tard, c’est Paulo Melim Andersson qui tiendra les rênes, et ce sera un nouveau tournant, plus minimaliste et cérébral, mais Chloé aura enfin gagné sa place dans le cœur des modeuses, et de manière définitive...

0 | 10 | 20 | 30 | 40